La Maîtresse de Rome

Titre : La Maîtresse de Rome

Auteur : QUINN, Kate

Résumé :

Jeux du cirque, complots, banquets, orgies… Dans cette formidable saga antique, Kate Quinn fait revivre avec panache l’univers dépravé et sanglant de la Rome du Ier siècle.
Jeune esclave juive soumise aux caprices de l’arrogante Lepida Pollia, sa maîtresse, Thea connaît pour la première fois le bonheur dans les bras du gladiateur Arius le Barbare, la nouvelle coqueluche de Rome. Mais leur idylle attise la jalousie de Lepida, qui s’emploie de son mieux à les séparer.
Cette dernière n’est pas le seul obstacle à se présenter sur la route des deux amants. Grâce à ses talents de musicienne, la belle Thea ne tarde pas àêtre remarquée de l’aristocratie romaine… et d’un dangereux admirateur : l’empereur Domitien, un homme brillant mais cruel qui en fait sa favorite. Devenue la femme la plus influente de Rome, Thea doit plus que jamais garder son amour pour Arius secret.

Avis :

Je dois avoué que j’ai choisi ce livre sur un coup de tête puisqu’il me fallait un livre dont l’auteur commençait par la lettre Q.
J’ai toujours beaucoup aimé la période de la Rome antique, et quoi de mieux qu’un roman ayant cette période pour contexte ?
Dès le début, on est happé par l’histoire puisqu’on nous décrit la vie de Théa, une jeune esclave au service d’une jeune fille dont le père organise les Jeux.
L’intrigue se déroule au fil des pages, avec beaucoup de rebondissements et de coups du sort, souvent néfaste à Théa qui en bave beaucoup.
J’ai beaucoup aimé les différents personnages, chacun à leur manière puisque certains ne sont pas vraiment très sympathiques et comme le dit le résumé, certains sont carrément dépravés.
Théa est une jeune esclave un peu rebelle et très bien instruite même si la vie n’a pas été tendre avec elle. Elle a beaucoup souffert dans sa jeunesse et arrivée dans l’âge adulte, cela continue, voir même s’aggrave. Et pourtant, elle reste forte, vivant pour une seule chose, protéger celui auquel elle tient le plus. Elle endurera mille torture et pourtant elle garde la tête haute et défie ceux qui lui veulent du mal.
Airus est quand à lui un homme qui a encore plus souffert que Théa puisque esclave depuis plus longtemps. Et pourtant, il parvient à trouver l’amour, et à s’accrocher à ses souvenirs d’une période meilleure. J’ai bien aimé son côté « gros dur » alors que derrière, il peut se montrer très tendre et attendrissant.
Les autres personnages sont très bien construit, on comprend petit à petit pourquoi ils réagissent comme ils le font et cela apporte toute sa cohérence au récit.
Tout ça pour dire que j’ai beaucoup aimé ce livre que j’ai lu rapidement malgré sa taille! Je vais lie le tome 2 dès que possible!

♥ Ally ♥

Version Originale :
◘ Titre : Mistress of Rome
◘ Série : Rome
Sans titre 2Versions Françaises :
◘ Série : Rome (tome 1)
◘ Date de parution : Juin 2013
◘ Editeur : Pocket
◘ ISBN : 978-2-2662-3539-6
◘ Nombre de pages : 686 pages
◘ Prix : 8,40 €
◘ Autres critiques : tome 2

d6f70-bannic3a8reabc2014-complet

7/26

Publicités

2 réflexions sur “La Maîtresse de Rome

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s